Les bases du Régime – Part 2

Ce texte est la suite et fin de l’article « Les bases du régime – part 1« . Dans la première partie ont été décrites les habitudes à adopter concernant notamment l’alimentation et l’hydratation. Cette seconde partie traite de l’aide à l’élimination par l’oxygénation ainsi que de la re-minéralisation qui fera suite au retour d’équilibre…

L’élimination par l’oxygénation et l’hygiène de vie

Le but ici et d’aider et de stimuler le travail de la peau, et des poumons qui permettent d’évacuer les déchets acides par la transpiration et la respiration. L’activité physique est bien entendue toute appropriée pour ces deux points. Elle présente l’avantage de stimuler la transpiration et d’apporter une bonne oxygénation, si tant est que l’on favorise le sport en « plein air ».  Sans suffisamment d’oxygène dans le corps pour les brûler, les acides resteront en effet dans les tissus …

Au cours d’un exercice physique, comme la course, le vélo ou la natation, le corps doit augmenter les apports d’oxygène et la vitesse de circulation du sang pour approvisionner les cellules et les muscles : tous les échanges sont donc favorisés. Mais l’efficacité n’est réelle que si l’exercice dure un minimum de temps, et est pratiqué de manière régulière. Il convient de trouver le juste milieu entre deux heures de sports intensifs une fois par semaine sans rien faire le reste du temps, et 5 minutes par jour de ballade et respiration au grand air. Attention donc à ne pas confondre exercice physique et surmenage physique. L’idéal est d’intégrer l’oxygénation naturelle par une activité physique quotidienne suffisamment longue sans être éprouvante. Chacun cherchera à placer la barre au bon niveau en fonction de son ressenti. Là encore il s’agit souvent d’un simple changement d’habitude à adopter : faire ses trajets à pied ou à vélo lorsque c’est possible, passer un après midi au grand air plutôt qu’assis sur le canapé en face de la télévision. Pour les sédentaires, commencer par une bonne marche au grand air ne sera que bénéfique…

Bien entendu, réduire jusqu’à stopper la consommation de tabac apparaît comme une évidence, au regard de la mauvaise qualité d’oxygénation que cela entraîne.

Reminéralisez !

Après avoir repris le contrôle de son alimentation en maîtrisant les quantités absorbées d’acides par rapport aux alcalins, et avoir compris les rudiments de l’aide à l’élimination des acides superflus, il sera nécessaire de réapprovisionner le corps en minéraux, trop longtemps pillés par la nécessité de tamponner une acidification trop importante.

En effet, les mesures préconisées précédemment permettent de contrebalancer les apports quotidiens d’acides, et doivent être désormais maintenus. Mais la grande majorité des bases alimentaires ingérées sera utilisée pour la neutralisation, et il ne restera que peu de bases exploitables pour combler les carences en minéraux entrainés par la déminéralisation.

Il conviendra donc d’apporter davantage de minéraux par d’autres moyens que la seule alimentation. Là encore, les préparations alcalines mentionnées plus haut dans l’article pourront remplir ce rôle et ainsi aider à la « reconstruction » du corps.

Cependant, pour que cette reconstruction puisse se faire, l’apport massif de bases minérales n’est pas suffisante ; encore faut il que ces minéraux puissent correctement se fixer dans les tissus !

Selon Christopher Vasey, auteur du livre « L’équilibre acido-basique, Source de bien-être et de vitalité », plusieurs points favorisent cette bonne fixation :

Quantité suffisante de protéines

La trame des tissus organiques est construite avec et composée de protéines. C’est sur cette trame que viennent se fixer les minéraux, comme capturés par des mailles de filet. Plus la trame est dense, plus les mailles sont serrées et donc la capture est efficace. A l’inverse, une trame pauvre et « espacée » ne retiendra pas suffisamment les minéraux.

Attention cependant à ne pas tout confondre. Cela ne signifie pas qu’il faille faire une suralimentation en protéine car d’une part le corps n’en retiendra qu’une portion limitée, et d’autre part cela conduirait à l’acidification que l’on veut combattre ! Comme on le dit depuis le début, tout est une question d’équilibre … Mieux vaut s’attacher à faire un apport qualitativement efficace que quantitativement pauvre.

Vitamine D et ensoleillement

On l’entend souvent à la télévision et dans les médias, la vitamine D est bénéfique et indispensable à la bonne fixation du calcium sur les os. D’un point de vue alimentaire, cette vitamine va par exemple se retrouver dans les œufs, les sardines à l’huile, ou encore le fromage et le beurre.

En ce qui la concerne, le corps a notamment la spécificité de pouvoir la synthétiser lui-même ! Mais il a tout de même besoin pour cela d’un peu d’aide. La synthèse de cette vitamine peut en effet se faire grâce à l’action du soleil sur la peau, et plus particulièrement l’action de ses rayons ultraviolets sur une molécule contenue dans les couches profondes de la peau. Un ensoleillement régulier de la peau est donc tout aussi efficace que la consommation des aliments cités. Reste à savoir quel est le climat prépondérant chez vous …

Activité physique

Encore un des bienfaits de l’activité physique ! Pour l’aide à la reminéralisation (et notamment à la fixation des minéraux), il a été constaté que pratiquer une activité physique était un plus. La comparaison entre les tissus fermes d’un sportif ou d’un ouvrier, avec ceux peu toniques d’une personne sédentaire vient tout à fait illustrer cette théorie. L’activité permet en effet de meilleurs échanges cellulaires dus à l’augmentation de la vitesse circulatoire sanguine.

En conclusion:

Pour résumer, un retour à l’équilibre et une dés-acidification se traduiront par :

  • Respecter des proportions de 60 à 80 % d’aliments alcalinisant dans l’assiette (minimum 50% pour les personnes en état d’équilibre)
  • Penser : « comment accompagner efficacement ma viande d’un point de vue acide base ? » ou mieux encore « comment compléter mes légumes? »
  • Boire minimum 1,5L/jour, et de préférence en dehors des repas
  • S’oxygéner avec une activité physique régulière
  • Reminéraliser par apport supplémentaire de bases alcalines et aide à leur fixation dans les tissus.

Enfin, pour compléter ces points, accordez une grande attention à la qualité de votre sommeil et à la gestion du stress, et n’hésitez pas à tester les solutions existantes à ce sujet (relaxation, méditation, sophrologie,…)

Vous avez aimé cet article?
"Téléchargez votre pack de l'année !"
Dans ce pack gratuit, je vous offre le calendrier de l'année des Fruits et Légumes... ainsi que les 12 fiches mensuelles à accrocher sur votre frigo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *